La Journée mondiale du Recyclage : cap sur notre département Environnement !

Actualités

Aujourd’hui est le jour idéal pour voir la vie en vert, se mettre au vert et agir vert !

Non, nous n’allons pas vous parler de la Saint-Patrick mais de la Journée mondiale du Recyclage qui a lieu pour la deuxième année consécutive en France ce 18 mars.

Organisée par le Bureau International du Recyclage cette journée a pour but de sensibiliser les entreprises, les institutions et le grand public au recyclage.

On a (presque) tous conscience que le changement climatique est un enjeu majeur aujourd’hui mais on n’adopte pas toujours pour autant les gestes qu’il faudrait au quotidien, à commencer par recycler correctement nos déchets…

Or le recyclage est l’une des principales clés pour limiter les émissions de CO2 et préserver les ressources naturelles de notre planète.

Entreprises et particuliers, voici quelques conseils pour réduire vos déchets au quotidien :

Entreprises :

  • Optimiser la consommation de matières premières et revaloriser les surplus.
  • Réduire les emballages et suremballages utilisés et optimiser les conditionnements.
  • Mettre en place différentes poubelles de tri sélectif (pour les mégots de cigarettes, les piles, les bouchons, les gobelets en plastique, le verre : verte, jaune, bleue, grise…elles mettront de la couleur dans les bureaux !).
  • Sensibiliser les salariés (via des affiches, des newsletters au personnel… Et pourquoi pas organiser un challenge vert en interne ? Une façon ludique de développer la cohésion entre les équipes !).
  • Équiper les bureaux de vaisselle réutilisable.
  • Se renseigner sur le reconditionnement du matériel informatique.
  • Limiter les impressions en privilégiant les mails aussi souvent que possible et en faisant des impressions recto-verso (mettre des affiches au dessus des imprimantes sera une bonne piqûre de rappel).

Particuliers :

  • Le B.a.-ba : trier ses ordures ménagères. Si vous avez une hésitation sur la destination d’un produit, imprimez une petite affiche vous rappelant les consignes de tri (généralement proposé sur le site de la ville où l’on réside) ou vérifiez sur le produit ce qui est recommandé. Mieux encore, téléchargez l’application Guide du tri qui vous mâchera le travail : www.consignesdetri.fr
  • Limiter les emballages. Amenez vos contenants et sacs de courses au marché ou supermarché pour éviter l’utilisation de sacs plastiques.
  • Essayer de ne pas surconsommer. Que diriez-vous de repeindre un meuble quand vous vous en lassez plutôt que de regarder les nouvelles tendances déco ? Si vos chaussures ou votre grille-pain sont abîmés, faites-les réparer (vous ferez des petites économies !).
  • Refuser les publicités dans sa boîte aux lettres en collant une petite étiquette informative
  • Donner une seconde vie à certains produits. Le marc de café par exemple est un excellent gommage naturel pour la peau et est très efficace dans le jardin pour faire fuir insectes et limaces !
  • Lancez-vous des défis : l’appli 90jours est un véritable assistant personnel de transition écologique qui donne des défis à relever pour recycler ses déchets mais aussi limiter progressivement son impact sur la planète ! Prochain défi : faire pipi sous la douche !

Et chez Quo Vadis, ça se passe comment ?

Que diriez-vous de découvrir l’envers du décor et que l’on vous dévoile les coulisses du département environnement d’un fabricant d’agendas ?

Agnès, Ingénieur Environnement chez Quo Vadis s’est prêtée au jeu des questions-réponses afin de vous éclairer sur le sujet !

Agnès, l’environnement chez Quo Vadis, c’est quoi ?

L’environnement chez Quo Vadis démarre par la gestion de nos déchets.

Papier, carton, palettes, films étirables, polypropylène, gobelets, chutes de couvertures d’agendas et de carnets…sont revalorisés.

90% de nos déchets sont recyclés par an soit 1016 tonnes – ce qui équivaut à 24 avions A320 !

Pages d’agendas en papier – Poussière de papier compacté – Chutes de couvertures d’agendas

Autre mission, la gestion des certifications environnementales détenues par Quo Vadis. Ce sont des normes qui définissent les règles pour limiter l’impact des activités Quo Vadis sur l’environnement.

ISO 14001 atteste que notre management environnemental respecte la réglementation environnementale applicable, l’engagement de prévention de la pollution et l’engagement d’amélioration continue.

PEFCTM et FSC® certifient que Quo Vadis utilise des papiers issus de forêts gérées durablement et approuvent notre chaîne de traçabilité du papier.

Marque Imprim’ Vert® : Nous assurons la gestion et le stockage des déchets dangereux, interdisons tout produit toxique et suivons notre consommation énergétique.

Au département Environnement, on gère la chaîne de traçabilité des matières fibreuses c’est-à-dire les papiers et cartes. On veille à avoir les éléments de preuve de traçabilité garantissant aux clients que les matières viennent de forêts gérées durablement.

2300 tonnes de papier sont utilisées sur une année pour la fabrication des agendas – ce qui représente environ 800 éléphants d’Asie !

Enfin, nous prenons en charge les demandes RSE et environnementales des clients. Des évaluations environnementales sont faites sur nos produits, elles attestent que l’on respecte les règles internationales sociales et environnementales et nous permettent de répondre aux demandes des distributeurs sur nos pratiques.

Qu’est-ce qui vous anime au quotidien ?

On est animé par l’envie d’œuvrer pour limiter les impacts sur l’environnement et arriver à combiner respect des bonnes pratiques et production !

Que faites-vous des surplus de matières ?

Nous faisons dons des matières servant à la création des couvertures d’agendas synthétiques à des associations culturelles qui créent des costumes, à des associations de parents d’élèves qui conçoivent des jeux, à la Mairie de Carquefou (commune du siège Quo Vadis) pour la mise en place d’ateliers créatifs…

Une partie du surplus de bobines de couvertures est dédiée à Stations Services, une recyclerie de matières premières de la région.

Lorsque nous avons des surplus de produits finis comme des cartables, trousses, carnets des collections passées, ils sont donnés à des associations qui aident les enfants scolarisés dans le monde.

Bobines de couvertures d’agendas – Créations réalisées à partir de chutes de couvertures

Quels gestes verts adoptez-vous chaque jour ?

On trie les déchets de l’usine et de nos bureaux tout en veillant à ce que les salariés y soient vigilants également.

Nous faisons en sorte de limiter au maximum le gaspillage d’énergie en éteignant les machines et les lumières quand il faut, en surveillant la consommation de gaz pour le chauffage, en veillant à ce qu’il n’y ait pas de déversement de liquide accidentel ou de fuite qui polluent les sols…

Quels sont vos challenges futurs ?

Nous avons plusieurs challenges en tête !

On aimerait impliquer davantage le consommateur dans le recyclage de son agenda en fin de vie. Les clients ne savent pas toujours que les couvertures amovibles sont réutilisables et que le corps de l’agenda est à mettre dans la poubelle des déchets recyclables.

On voudrait limiter plus encore les gaz à effet de serre et avoir une empreinte carbone qui s’améliore d’année en année…

Développer des actions pour aider nos fournisseurs à être davantage responsables est également un sujet qui nous tient à cœur. C’est très important pour nous de concilier responsabilité environnementale et production à tous les niveaux de la chaîne.

Un article de la Rédac Quo Vadis

Commentaires
    Écrire un commentaire

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et par la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google : Politique de confidentialité & Conditions d'utilisation.