Les portraits Quo Vadis

Alain – Cariste / Ouvrier polyvalent

Dans le monde de l’agenda, le papier a une place capitale et il demande d’être stocké avec soin… C’est le métier d’Alain qui participe à la gestion des stocks de papier ainsi que du traitement des déchets.

Ouvrier polyvalent cariste chez Quo Vadis

Pour faire ce métier, il est important d’être rigoureux avec les règles de sécurité et avoir un bon sens de l’observation !

Pourrais-tu décrire ton métier ?

Il y a deux versants dans mon métier : j’alterne entre la gestion des stocks dans l’entrepôt de papier et la gestion des déchets avec des bacs de recyclage. Pour le premier versant, ma mission est de gérer les stocks de papiers qui nous servent de matières premières pour la conception d’agendas et carnets. Quand ils arrivent de l’extérieur, je les réceptionne, les stocke, les déplace au besoin et les classe dans l’entrepôt grâce à des chariots élévateur. Je dois optimiser l’espace du magasin en plaçant les blocs de papier au bon endroit. Je m’assure à réception que le papier est bien certifié PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières) ou FSC (Forest Stewardship Council) et qu’il correspond à la commande en terme de grammage et de quantité. Souvent, il s’agit d’apporter le stock de papier à l’imprimerie où il va ensuite servir de matière brute pour l’agenda. Pour conserver le papier, bien sûr on doit respecter un cahier des charges. Alors je veille au respect des normes pour garder le papier intact.

Et concernant le traitement des déchets ?

L’autre partie de mon métier, c’est la gestion des bacs de recyclage de l’entreprise. En effet, chez Quo Vadis, 90% de nos déchets sont recyclés ! Toutes les matières y passent, ou presque ! On recycle le papier, le carton, les palettes, les films étirables, le polypropylène, les gobelets, les chutes de produit… Mais cela doit se faire en étant sûr que chacun dans l’entreprise a pris les bonnes habitudes à son poste de travail. Je fais parfois un peu la guerre aux mauvaises habitudes, pour que les déchets trouvent retraite dans la bonne poubelle ! Nous avons des codes couleurs à respecter, par exemple : le papier va dans la poubelle jaune. Pour cela, je dois être rigoureux avec les consignes données par le service environnement. Enfin, toutes les semaines, je prépare les bacs que les entreprises agréées qui revalorisent nos déchets viennent chercher. Je prends ce rôle très à cœur car respecter le bon fonctionnement du recyclage, c’est respecter notre environnement !

Quelles compétences et qualités faut-il pour travailler à ton poste ?

D’abord il est impératif de connaître et d’être intraitable avec les règles de sécurité car je travaille avec un chariot élévateur. Avec ce dernier, on déplace parfois des blocs très lourds, un faux pas serait fatal. Il faut aussi avoir un sens de l’observation très affuté : d’une part pour vérifier que les règles de recyclage sont bien appliquées dans les bacs. D’autre part lorsque l’on déplace une palette sur un nouvel emplacement de stockage, la précision est nécessaire. Aimer l’ordre, c’est un plus, en tous cas je n’imagine pas avoir un poste de travail mal rangé, c’est impensable ! Enfin, c’est ma touche personnelle, mais je dirais que pour que tout se passe bien, il est important que le travail soit fait dans la bonne humeur.