Rencontre avec l’asso Tout le monde contre le cancer

Actualités
Quo Vadis - tout le monde contre le cancer

Aujourd’hui, la rédac’ de Quo Vadis vous présente une association qui agit pour les enfants et adultes atteints du cancer, leurs familles et le personnel soignant, il s’agit de l’association Tout le monde contre le cancer. Ellen Meterreau, la directrice générale depuis mars 2020 s’est prêtée au jeu des questions / réponses.

Comment est née l’asso ?
En 2005, Nicolas Rossignol notre président bénévole est journaliste à TF1, et il réalise un reportage sur un enfant et son combat contre le cancer.
Durant cette rencontre, l’équipe arrive à faire rire aux éclats ce petit avec des chansons.
C’est une sorte de déclic, qui donne envie à Nicolas de se mobiliser pour être aux côtés des patients et de leur famille en apportant de la joie.
Avec un groupe d’amis en Aveyron, ils ont organisé des concerts et des galas pour lever des fonds.
C’était le tout début de l’association, qui depuis a énormément diversifié ses actions, mais notre conseil d’administration reste en Aveyron.

Quelles sont vos missions au quotidien ?
L’association a 4 missions :
-Transformer l’hôpital en lieu de joie
-Favoriser le bien-être des patients, accompagnants et personnel soignant
-Offrir des temps d’évasion hors de l’hôpital
Sensibiliser et changer le regard sur la maladie

Au quotidien, nous montons des actions pour offrir ses moments de répit et de bien-être. Cela est plutôt varié, il faut le dire, beaucoup d’événementiel, de logistique, d’envoi de matériel et d’échange avec les hôpitaux.
Nous avons des bénévoles très impliqués, et cela nous permet d’être présents physiquement dans des hôpitaux partout en France, avec les fêtes que nous organisons, ou nos tournées comme L’échappée rose et Toques en truck.
Un gros temps fort c’est aussi les Escales au château, où nous rassemblons les familles dans un cadre différent, un cocon de bienveillance entièrement organisé et géré par les bénévoles.
Après, je ne vous cache pas que la situation actuelle nous oblige à repenser notre manière de concevoir nos actions, mais on reste mobilisé et trouve de nouvelles solutions.

.

Quels sont vos rapports/échanges avec les malades et leur famille ?
Nous avons un lien très fort avec nos protégés. Toute l’année, nous pouvons les rencontrer ou les revoir, avoir des nouvelles, écouter leurs histoires et partager de bons moments.
Nous sommes toujours dans la joie ou dans le bien-être, mais pas dans la maladie : ce sont des instants privilégiés où nous sommes tous heureux d’être ensemble.

Beaucoup de familles sont très proches de l’association, et nous envoient des nouvelles de temps en temps, des remerciements. Nous avons reçu un faire-part de naissance d’une famille il y a quelques semaines. C’est aussi ce lien qui motive nos troupes et donne tout son sens à notre travail. C’est pour eux que nous faisons tout cela.



Comment chacun peut vous aider dans la mise en place de vos actions ? 

Il y a beaucoup de façons de nous aider à monter nos actions !

En tant que particulier, vous pouvez faire un don sur notre site internet, devenir bénévole et participer aux actions, organiser un événement au profit de l’association ou tout simplement parler de l’association à votre entourage !

Les entreprises nous accompagnent par le don financier via du mécénat, des produits « partage » ou avec des dons de matériel. Nous sommes aussi beaucoup soutenus via du don de compétences.

Il faut savoir que l’association affiche seulement 6% de frais de fonctionnement pour maximiser ses actions. Tout ce que nous mettons en place est possible grâce à la générosité de nos donateurs, particuliers comme entreprises.


Pouvez-vous nous parler de la Family Box ?
Oui ! La Family Box est un « kit de première nécessité » destiné aux familles confrontées à une hospitalisation soudaine, et qui n’ont donc pas pu préparer d’affaires.
Quand une famille vient à l’hôpital et apprend que leur enfant doit rester, il est nécessaire de leur apporter un minimum de confort.

Grâce à cette box, ils ont accès à un nécessaire de toilettes pour les premiers instants, à une couverture qui est très utile si un parent passe la nuit au chevet de son enfant. Et c’est aussi indispensable d’y mettre un carnet afin de pouvoir noter les choses importantes. C’est des moments très difficiles où les personnes sont déboussolées, et ont besoin de tout bien prendre en note.


Pensez-vous que le papier peut-être vecteur de bien-être ?
Bien sûr que le papier peut être vecteur de bien-être !
Il permet d’écrire pour se décharger, de dessiner, de mettre de la couleur, de construire… De s’évader en fait.
Le papier, c’est aussi un contact physique, une sensation presque rassurante et qui peut faire de très beaux souvenirs.


Et vous, êtes-vous plutôt agenda papier ou digital ?
Un mix des deux, disons que l’agenda digital est super parce qu’il permet aux équipes s’organiser plus facilement, surtout en télétravail ou à distance.
Mais j’ai personnellement aussi un agenda papier et un carnet de notes, je fais partie de ceux qui ont besoin d’écrire pour se souvenir.

.

Nous vous invitons à en apprendre plus sur l’association Tout le monde contre le cancer et découvrir les actualités sur leurs réseaux sociaux.

Commentaires
  • Thérèse Jonckheère
    9 avril 2021
    super idée ! bien détaillée, ça donne envie de réaliser. Merci !
  • Commarieu
    20 mars 2021
    Superbe idée mais où trouve-t-on des anneaux?
Écrire un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA et par la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google : Politique de confidentialité & Conditions d'utilisation.