Que deviennent nos chutes de production ?

Actualités

Quo Vadis revendique depuis plus de 10 ans un engagement et des actions multiples en faveur du développement durable et souhaite offrir à ses consommateurs une communication transparente sur les actions mises en place….

Quo Vadis, c’est une véritable success-story à la française qui dure depuis plus de 60 ans. Attachée à son histoire, la marque continue de défendre un savoir-faire français au cœur de son usine de Carquefou, en Loire Atlantique. Chaque année, sortent de l’usine 8 millions d’exemplaire d’agendas édités en 150 modèles différents. Dans l’agenda, la couverture a toute son importance et Quo Vadis l’a bien compris ! Pour les gammes disponibles en magasins, 16 matières différentes sont proposées avec jusqu’à 5 coloris dans chaque matière. Pour les agendas publicitaires, ce sont plus de 24 matières et jusqu’à 12 coloris par matière !

La qualité de la couverture est fondamentale pour qu’un agenda résiste au temps. Si nous attachons un soin particulier au choix des matières, nous y donnons une importance équivalente à sa réutilisation. Les chutes de matières sont un bien précieux qu’il est tout à fait possible de transformer. Pour donner une seconde vie aux chutes de matières qui constituent les agendas, Quo Vadis a mis en place depuis 2016 une convention avec l’association Nantaise Stations-Services, recyclerie de matières premières destinées à fournir des chutes de production aux particuliers et artistes locaux. Grâce à vous, les matières sont donc détournées, transformées, dans une démarche d’économie circulaire. En images, quelques exemples de produits, crées à partir des chutes de couvertures d’agendas via l’association Stations Services.

 

Un article de la Rédac Quo Vadis

Commentaires
    Écrire un commentaire

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et par la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google : Politique de confidentialité & Conditions d'utilisation.