fbpx

Chronobiologie : efficacité et santé !

Actualités
Chronobiologie - article Quo Vadis

Les journées raccourcissent et l’hiver approche, notre corps le ressent et notre vitalité aussi. Savez-vous qu’en connaissant davantage le rythme naturel de votre corps, vous pouvez optimiser votre organisation quotidienne pour gagner en efficacité et bien-être ?

Cela s’appelle la chronobiologie et nous vous offrons un petit aperçu !

La chronobiologie, qu’est-ce que c’est ?

Selon l’Inserm, la chronobiologie est « l’étude des rythmes biologiques dans l’organisme ». Notre corps a son propre rythme, naturellement, pour mieux résister et s’adapter à notre environnement. Ainsi le corps règle ses fonctions par rapport à différents facteurs comme la luminosité ou sa température.

En nous penchant sur quelques savoirs de la chronobiologie, nous pouvons optimiser notre organisation et programmer certaines activités aux moments de la journée qui leur correspondent le mieux. Mieux prendre en compte son rythme naturel permettrait de diminuer son stress, sa fatigue et d’augmenter sa productivité.

Gif Pendule - Article Chronobiologie : efficacité et santé !

Des conditions favorables pour un bon endormissement

Le corps entre plus facilement en phase d’endormissement lorsque sa température commence à baisser. Le signal que le moment est propice pour passer en phase de repos. Cette baisse de la température du corps dépend de votre tempérament de lève-tôt ou lève-tard, mais se situe en général aux environs de 23 heures (plus ou moins une heure), selon le Dr Marc Schwob, interviewé par Santé Magazine.

Le mieux est donc de privilégier cet horaire, sans trop retarder le coucher. Plus on s’en éloigne, plus l’endormissement est long et difficile. La température du corps n’est plus en phase descendante mais stagne, une situation moins favorable.

Une autre manière de ne pas compromettre son endormissement est d’éviter tout ce qui fera augmenter votre température après 20 heures : sport, café, thé, cigarette, chauffage programmé trop fort… Nous vous conseillons donc d’opter pour des activités plus sereines, comme la lecture, le dessin, l’écriture ou même l’écoute de podcasts !

 

Chronobiologie : efficacité et santé, activités sereines avant le coucher

Être plus efficace au travail

En journée, tout est une question d’hormones et de digestion, ou presque !
Au petit matin, le corps sécrète encore un fort taux de cortisol, l’hormone du stress. Le pic est situé entre 5H et 7H. Si vous êtes lève-tôt, profitez-en pour effectuer des tâches qui demandent de l’énergie !

Cependant, notre concentration est au maximum aux alentours de 10H-11H et 15H-16h30. Ce sont donc les plages horaires idéales pour les gros dossiers ou sujets de fond. Cela s’explique par le taux de sucre présent dans le sang ainsi que la température du corps, propices à la sollicitation de notre cerveau.

Enfin, vous l’avez sans doute déjà remarqué, la phase de digestion n’est pas la meilleure amie de notre productivité. Celle-ci demande beaucoup d’énergie, à défaut de privilégier les cellules cérébrales et la concentration. Nous ne sommes pas aidés non plus par le taux de cortisol, qui baisse entre 14h et 15h. Une bonne sieste serait alors extrêmement bénéfique pour retrouver une meilleure vigilance et performance.

Par ailleurs, n’oubliez pas de faire des pauses régulièrement. Calé en journée sur les mêmes durées de cycles que ceux du sommeil, notre cerveau demande naturellement une pause toutes les 90 minutes. 5 à 10 minutes suffiraient pour retrouver toute sa concentration.

Chronobiologie : quand faire du sport - photo parbruno nascimento

Et le sport dans tout ça ?

Nombreux sont les fans du Miracle Morning qui profitent de leur disponibilité matinale pour faire du sport. Une bonne pratique qui n’est cependant pas recommandée pour tous les sports. Le pic de cortisol déjà évoqué et une hausse de la pression artérielle transformeraient des activités comme le jogging en sports à haut risque.

Le petit matin n’est en effet pas le moment idéal pour solliciter son cœur car, selon le Centre national pour la recherche cardiovasculaire (2011), le risque d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral serait plus élevé entre 4H et 10H du matin, avec des conséquences plus graves pour l’AVC entre 6H et 9H.

Si vous avez pris l’habitude de vous réveiller aux aurores pour faire du sport, privilégiez donc les sports doux comme le yoga ou le tai-chi.

La plage horaire idéale pour faire du sport se situerait entre 15H et 19H, grâce à une température du corps plus élevée et une meilleure glycémie.

Commentaires
    Écrire un commentaire

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et par la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google : Politique de confidentialité & Conditions d'utilisation.